Dominique Temple | Réciprocité | Reciprocidad | Liens / Enlaces | Journal |
Accueil du site > Réciprocité > 1. Théorie de la réciprocité > 2. Formes de la réciprocité

2. Formes de la réciprocité

Le déséquilibre de la réciprocité provoqué par la supériorité d’un de ses dynamismes constituants sur l’autre instaure une dialectique. Chacune des deux polarités dialectiques définit une forme de la réciprocité : l’une dite positive, l’autre négative.

La valeur produite par la réciprocité positive et la réciprocité négative se représente de façon non-contradictoire et objective. Pour la dialectique de la réciprocité positive, l’imaginaire du prestige ; pour la dialectique de la réciprocité négative, l’imaginaire de l’honneur.

La réciprocité symétrique relativise tout imaginaire et produit, selon les structures qui l’incarnent, des sentiments éthiques purs.

La réciprocité symétrique engendre une résultante contradictoire entre une conscience délivrée de tout imaginaire (l’Un) et une conscience tout aussi délivrée de tout imaginaire, (l’Autre). Elle est la matrice d’une conscience de conscience commune : le Tiers inclus de la Logique dynamique du contradictoire ou Esprit entre l’Un et l’Autre. On appellera cette forme de réciprocité réciprocité trinitaire  (lire la définition) .