Accueil du site > Réciprocité > 1. Théorie de la réciprocité > 1. Principe de réciprocité > 3. Les origines anthropologiques de la réciprocité

Glossaire


Haut de page

3. Les origines anthropologiques de la réciprocité

Aperçu de la théorie de la réciprocité à partir de l’enregistrement d’une conférence organisée par le Mouvement des Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs en 1989 et publiée dans Éducation Permanente, « Réciprocité et réseaux en formation », n° 144, Arcueil, Septembre 2000-3, pp. 35-49. Réédition dans la Collection « Réciprocité », n° 19, 1919, chap. 2, pp. 51-70 :

Principe de réciprocité, collection « Réciprocité », n° 19, France, 1919.
*

Résumé :

Les structures fondamentales de la réciprocité : le face-à-face, le partage, la réciprocité généralisée, la réciprocité centralisée (ou redistribution) et diverses structures intermédiaires, compatibles ou incompatibles entre elles, sont chacune la matrice d’une valeur spécifique : le face-à-face, celle de l’amitié ; la réciprocité généralisée, celle de la responsabilité ; etc. De leur organisation en divers systèmes naissent des humanités différentes.

Le sentiment d’humanité qui en résulte s’exprime selon deux Principes ou Paroles : principe d’opposition et principe d’union. Le principe d’opposition soumet les valeurs humaines aux imaginaires du prestige et de l’honneur, le principe d’union à l’imaginaire du sacré.

Reproduite au niveau de la Parole la réciprocité permet à la conscience de s’affranchir de l’imaginaire et d’atteindre au symbolique pur.

*

Lire l’article : « Les origines anthropologiques de la réciprocité ».