Glossaire


Haut de page

2. La réciprocité négative

Résumé :

La compréhension de la réciprocité négative permettrait de mettre fin à la majorité des combats qui frappent de désolation des sociétés entières aujourd’hui. Trois théories tentent de comprendre la raison de la vengeance : la théorie fonctionnaliste, la théorie structuraliste et la théorie de la réciprocité.

L’étude critique des thèses de Florestan Fernándes sur le système de réciprocité de vengeance des Tupinamba tente de préciser les limites de la théorie fonctionnaliste : si elle propose une description et un commentaire cohérents des systèmes de vengeance, elle ne parvient pas à en donner la raison et rejette dans la métaphysique l’essentiel de ce que d’un point de vue pratique il conviendrait de maîtriser.

La théorie structuraliste étudiée dans le commentaire de La Vengeance (publié par Raymond Verdier & Coll.) ramène la réciprocité négative à un échange de violences fondé sur l’ambition de protéger la stabilité et la survie, voire le développement, des groupes sociaux. Cependant, l’intérêt des protagonistes est incapable de justifier tous les sacrifices auxquels conduit cette interprétation de la réciprocité négative.

La théorie de la réciprocité montre que la réciprocité négative est la matrice de valeurs éthiques au même titre que la réciprocité positive, qu’elle devient le moment négatif dans la dialectique de la réciprocité positive (l’agôn), et que l’équivalence de la réciprocité positive et de la réciprocité négative permet de substituer l’imaginaire de la paix à celui de la guerre.

La théorie de la réciprocité négative est présentée de façon analytique dans le commentaire de la monographie de Michael J. Harner sur les Shuar de l’Équateur (trad.fr ; : Les Jivaros, éd. Payot 1977), commentaire publié dans Temple, D. & M. Chabal. La réciprocité et la naissance des valeurs humaines. Paris : L’Harmattan 1995, pp. 80-160.

*

Lire l’article : « La réciprocité de vengeance. Commentaire critique de quelques théories de la vengeance ».

Lire l’article : « La réciprocité négative chez les Tupinamba ».