Portada del sitio > Réciprocité > 1. Théorie de la réciprocité > 3. Structures de la réciprocité > 1. Les structures élémentaires de la réciprocité

Glosario

Superior

1. Les structures élémentaires de la réciprocité

Résumé :

Le principe de réciprocité  (lire la définition) est efficient au sein de plusieurs structures sociales de base. La plus connue, qui donne d’ailleurs son nom à la réciprocité, est la réciprocité binaire, le face à face, fondement essentiel de toutes les sociétés qui l’ont partout nommée l’Alliance.

Mais d’autres structures concourent pour le même enjeu, par exemple la relation ternaire dont la modalité la plus simple est également reconnue depuis les origines par toutes les sociétés sous le nom de Filiation. Alliance et Filiation sont d’ailleurs généralement données ensemble.

La réciprocité trinitaire est sans doute de toutes les structures de base la plus fondamentale.

L’étude des structures élémentaires de la réciprocité  (lire la définition) a pour enjeu de préciser la qualité de la valeur éthique produite par chacune de ces structures de base afin de pouvoir gérer au mieux leur production.

Le sentiment de liberté de la conscience de conscience pure devient l’amitié dans le face à face, la confiance dans le partage, la responsabilité, la justice dans les structures ternaires... Chaque structure élémentaire de la réciprocité produit donc une valeur particulière.

L’amitié ne se réduit pas à la justice, et la justice peut ignorer le visage d’autrui ; l’individuation de l’être conduit à la responsabilité dans une relation de réciprocité ternaire simple et à l’obéissance dans une relation ternaire centralisée.

Pour vivre ces valeurs différentes, il faut participer à leurs matrices respectives. Et c’est l’enjeu des institutions politiques de concilier ces matrices dans le meilleur système possible.

*

Lire l’article : « Le principe du contradictoire et les structures élémentaires de la réciprocité ». Publié dans La revue du M.A.U.S.S. semestrielle, 2e semestre, n° 12 “Plus réel que le réel, le symbolisme”, 1998, pp. 234-243.

Publié en espagnol dans Teoría de la Reciprocidad. La Paz, 2003, pp. 183-193.